POURAMA POURAMA

POURAMA POURAMA

« Pourama Pourama est l’aboutissement d’un travail au long cours mené sur cinq ans. Au départ, il y avait une performance d’une heure, Touch me, dans laquelle je revenais sur ma petite enfance passée aux côtés de mon père dans l’Iran des années 80 pendant la guerre Iran-Irak. A l’issue des présentations publiques, j’avais comme un goût d’inachevé. Il manquait un grand pan de l’histoire : la moitié maternelle. Alors, s’est imposée à moi l’écriture de Taste me où je raconte mon adolescence passée seul avec ma mère, notre exil d’Iran et mes premiers pas dans l’apprentissage du français. Mais le puzzle restait encore incomplet. Enfant dans le premier texte, adolescent dans le second, il manquait mon entrée dans l’âge adulte. J’ai alors écrit Trade me : récit final qui vient clôturer cette quête d’une identité et affirmer l’apparition d’un « je » émancipé des deux figures parentales. 

Après avoir traversé les deux premiers volets de la trilogie, le public pénètre dans un espace sombre au centre du quel se dresse un immense cube rose dont les parois en perles peuvent être totalement opaques ou devenir transparentes selon l’éclairage. À l’intérieur, dérobée aux yeux du public par un jeu de lumières, est restituée ma chambre d’étudiant d’où, équipé d’un micro, je déroule le  fil de mes histoires d’amour passionnelles ou tarifées. À son arrivée, chaque spectateur s’est vu remettre un ticket portant un numéro. Il est libre de se mouvoir à sa guise autour de la structure centrale et se placer où bon lui semble. Puis, au bout d’une quinzaine de minutes, un numéro s’affiche sur les écrans qui surplombent les faces du cube. Le spectateur, ainsi tiré au sort, est invité à pénétrer à l’intérieur et à partager avec moi, le temps d’un fragment de récit, l’intimité de ma chambre. Tout au long de la performance, un subtil jeu d’ombres et de lumières révèle ou cache au public les détails de ce qui se déroule à l’intérieur du cube. » G.S.

Intitulée mystérieusement Pourama Pourama en référence à un passage clé du texte, le spectacle est un objet hybride à la croisée du théâtre, de l’installation sonore et de la performance. Dans chaque acte, la place du spectateur est repensée de manière à lui proposer une expérience sensorielle et immersive.


Texte, conception et interprétation : Gurshad Shaheman
Création sonore, enregistrement et mixage : Lucien Gaudion
Création lumières et régie générale : Aline Jobert
Scénographie : Mathieu Lorry-Dupuy
Conception et régie vidéo : Jeremy Meysen
Assistant mise en scène – pour Trade Me – : Anne-Sophie Popon
Regard Dramaturgique : Youness Anzane
Assistant scénographie et fabrication décor: Julien Archieri
Assistante scénographie : Ava Rastegar

Durée :
L’ensemble de la performance dure 4h30, découpé en 3 parties :
• Touch me : 1h15 environ
• Taste Me : 1h15 (comprenant un repas)
• Trade me : 1h40
Avec 2 entractes de 10 minutes entre les parties.

Pourama Pourama a été édité aux éditions Les Solitaires Intempestifs en juin 2018.

Production : Festival Les Rencontres à l’échelle — Les Bancs Publics (Marseille)
Coproduction : Pôle des arts de la Scène — Friche la Belle de Mai (Marseille) ; La Ferme du Buisson — Scène Nationale de Marne-la-Vallée
Ce projet a bénéficié d’une résidence d’écriture au Bazis en Ariège.
Remerciements : festival ZOA (Paris), Sabrina Weldman
À partir de septembre 2017, Gurshad Shaheman est artiste associé au CDN Normandie-Rouen et artiste accompagné par Le Phénix, scène nationale Valenciennes dans le cadre du Campus du Pôle Européen de la Création.

 

Pourama Pourama, entretien avec Gurshad Shaheman sur theatre-contemporain.net.

 

< retour à l'accueil

Date

20 décembre 2021

Tags

EN TOURNÉE

triangle